Presse

Presse

Voir tous les communiqués

Recherche par année

L’ancien palais de justice de Nantes sera transformé en hôtel 4 étoiles

28 juin 2010
Un hôtel international dans l’ancien Palais de Justice de Nantes : le Conseil général de Loire-Atlantique, AXA Real Estate, ALTAREA COGEDIM et RADISSON BLU lancent l’opération.

Les travaux de transformation de l’ancien Palais de Justice de Nantes en hôtel international vont débuter au mois de juillet prochain.
Le Conseil général de Loire-Atlantique et AXA Real Estate ont trouvé un accord pour une mise à disposition du bâtiment.

C’est ALTAREA COGEDIM qui réalisera l’opération immobilière, en vue de livrer l’hôtel à Radisson BLU (Groupe REZIDOR) qui sera chargée de son exploitation.
Fin 2012, un équipement de 142 chambres (dont 20 suites), avec espace culturel, restaurant et spa fitness, verra le jour dans des murs entièrement réhabilités.
Il s’agira d’une des premières opérations hôtelières s’inscrivant dans une certification « NF Bâtiments tertiaires, démarche HQE Hôtellerie ».

L’ancien Palais de Justice : un bâtiment unique, une situation privilégiée au cœur de Nantes

C’est en 2000 que le Palais de Justice de Nantes a cessé d’assurer les fonctions pour lesquelles il avait été construit en 1851 par le Conseil général de Loire-Inférieure (Architectes Séheult et Chenantais), au cœur d’un quartier de Nantes comprenant également la maison d’arrêt et la gendarmerie. Il y a dix ans, le départ des tribunaux vers le nouveau palais de justice conçu par Jean Nouvel sur l’Ile de Nantes, a laissé le bâtiment totalement inoccupé.

Ce n’est toutefois qu’au printemps 2004 que le Ministère de la Justice en a rendu les clés au Conseil général de Loire-Atlantique. Bien que passablement dégradé par les années écoulées sans mise aux normes ni occupation, le bâtiment continue à présenter de nombreux atouts :
  • Un caractère prestigieux que lui confèrent ses façades au strict ordonnancement et ses colonnades.
  • Une grande fonctionnalité, avec au coeur du bâtiment de grandes salles et des cours extérieures, et en périphérie des pièces éclairées par de grandes ouvertures.
  • Une situation prisée en limite du centre commercial de Nantes, dans un quartier aux fonctions centrales affirmées (rue du Calvaire, place Bretagne), avec un tissu commercial de qualité (antiquaires rue Jean-Jaurès, commerces du pôle Copernic, rue Crébillon) et apprécié pour sa qualité de vie résidentielle (boulevard Guist’hau).

Recouvrant ce patrimoine - non-protégé au titre des Monuments historiques -, le Conseil général a pris dès 2005 le parti de le préserver. Il s’est mis en quête d’une nouvelle utilisation, qui permette au bâtiment de rayonner au-delà de l’agglomération et de la Loire-Atlantique, au plan national et européen. Le Conseil général a souhaité disposer de plusieurs propositions réalistes et diversifiées, lui permettant un véritable choix.

 
Télécharger le dossier de presse
PDF - 846.7 ko

Altarea Cogedim