Presse

Presse

Voir tous les communiqués

La perte d’autonomie, principale source d’inquiétude de près d’1 Français sur 2 (42%) pour ses "vieux jours"

1er avril 2019
À l’occasion du Salon des seniors qui se tiendra du 3 au 6 avril au Parc des Expositions Porte de Versailles, Cogedim Club® dévoile les résultats de l’édition 2019 de son Baromètre annuel 55+ Cogedim Club®, réalisé par l’IFOP. Dédié à l’observation du « bien vieillir », ce baromètre révèle que l’autonomie est la principale source d’inquiétude pour 42% des Français ; cette crainte s’accentue chez les plus de 65 ans qui sont près de la moitié (48%) à redouter la perte d’autonomie dans les actes de la vie courante. La dépendance surpasse très largement la crainte d’avoir des difficultés mentales et de ne pas parvenir à subvenir financièrement à ses besoins.

« La perte d’autonomie et la dépendance sont au coeur des préoccupations des Français. La France fait face à un défi démographique majeur lié au vieillissement de la population et à l’allongement de l’espérance de vie. Le défi de la dépendance que nous devons relever est important et la perte d’autonomie devient donc une préoccupation dont on commence à se soucier très tôt. On observe que désormais les Français prennent de plus en plus tôt leurs dispositions pour faire face à une future perte d’autonomie. » explique Jérôme Navarre, Directeur Général de Cogedim Club®

Une bonne image du vieillissement mais des inquiétudes

Bien que 79% des Français aient une bonne image du vieillissement (sur les relations sociales, l’activité physique et les activités culturelles des seniors), les moins de 25 ans sont plus inquiets pour leurs aînés que les seniors eux-mêmes (48% VS 33%). Pour 1 Français sur 2, « bien vieillir » c’est avant tout être en bonne santé physique ; la santé mentale ne venant que loin derrière (25%).

 
Télécharger le communiqué de presse
PDF - 425.8 ko
Altarea Cogedim